QUI EST L'AUTEUR DE CE SITE?

13 septembre 1973....ma première rentrée!

Je suis professeur certifié d'histoire géographie au collège de BOUZONVILLE en Moselle.

Très tôt, j'ai considéré la maîtrise des médias comme un enjeu majeur pour les jeunes d'aujourd'hui et de demain.

1980 : création de mon premier journal scolaire...qui sera victime de la censure.

 Il ne sera pas mis en vente.

Ce sera le début d'un long combat pour la reconnaissance du droit à l'expression pour les jeunes.

1982-1983 : j'organise un voyage pédagogique de 3 jours à Paris (pour illustrer le programme de 3ème en histoire et géographie).

Ce voyage fera l'objet d'une émission radiophonique de 2 heures sur les ondes de Radio Nord Est (ancêtre de France Bleu Lorraine Nord).

Les élèves avaient réalisé les reportages sur Paris, les interviews et choisi la programmation musicale.

Fort de cette courte expérience "presse école" et après avoir rejoint le collège de BOULAY, j'ai posé ma candidature pour le stage national  du CLEMI que le ministre de l'Education nationale, Alain SAVARY, venait de créer en 1982.

Octobre 1984, fort de mon label "CLEMI"(encore merci à lui!), je crée et j'anime le "Club Média" puis l'Atelier audiovisuel et communication.

Ayant toujours rêvé de journalisme...et avec, en plus,  mes stages, formations et séminaires sur la presse écrite, la radio et la télévision, en France et en Europe, mais aussi  une autoformation au sein des médias, j'ai essayé de transmettre mon savoir faire et mon expérience aux élèves et à mes collègues.

 

Le C.V ci-dessus détaille mon parcours.

En m'investissant dans la "presse à l'école", mes objectifs étaient clairement définis:

* la presse, objet de connaissances : c'est un outil de communication;

* objet d'étude : on apprend à lire un journal;

* objet de production : c'est en faisant qu'on apprend.

Tout mon parcours a été basé sur le militantisme et l'engagement.

Il est aussi la reconnaissance du bien-fondé de l'éducation aux médias.

C'est un combat de 20 ans mené pour faire re-connaître aux parents et aux enseignants l'utilité d'une telle démarche.

En ces temps où l'image est omniprésente, les éducateurs doivent être formés et être vigilants face aux nouvelles formes d'enseignement.

lien permanent